Archives du mot-clé Dark

Bass Wars: hardcore Drum’n’Bass @La Java 11.05.2007

Nous recevrons ce soir la crème des nouveaux producteurs français de drum bien saignante:

  • Le duo Katharsys, producteurs de drum’n’bass hardcore venants du sud de la France, distilleront leur son ultra puissant et corrosif!!! Leur boucherie sonore n’a rien à envier aux meilleures productions internationales du genre!
  • Eiton et DB, producteurs parisiens de tech step sombre et mentale
  • Sheerday, la spécialiste genevoise de la drum hardcore
  • Niveau Zero, activiste du crew Subculture, réputé pour ses sets bien
    massifs

BassWars Katharsys Glaz'art Lire la suite

BassWars: Drum’n’Bass Penetration -Technical Itch @Glaz’art 30.03.2007

Amateurs de drum puissante, massive et torturées, nous avons l’honneur d’inviter à Paris le maître de la dark drum’n’bass internationale: TECHNICAL ITCH!!!

Le reste de la soirée ne fera pas dans le léger non plus avec Kippu – le pionnier du breakcore et de la gabber en Suisse Romande qui distillera un live d&b teinté de breakcore, Le duo Hypnotik Souls – du label Future Sickness mention spéciale carnage d&b, Jahbass – pour un warm up dubstep des plus détonnants et Sheerday et sa drum sanguilonante!

basswars drum'n'bass penetration

@ Glaz’Art | 7-15 Avenue de la Porte de la Villette | 75019 Paris

TECHNICAL ITCH (Tech Itch Records, Tech Freak, Moving Shadow– Bristol UK)

Le maître de la dark drum’n’bass !! Il démarre sa production musicale en 1991 et crée son label Tech Itch Recordings en 93, suivi de Penetration en 2000, Technical Itch a produit sur ses deux labels les tracks drum’n’bass parmis les plus violents et sinistres du de la scene D&B mondiale. Ses morceaux sont réputés pour leur style unique: puissant et sombre, avec leurs rythmes déstructurés fracassants et basses lourdes vrombissantes, le tout avec une ambiance de film d’horreur ou de SF avec une touche technoïde.

KIPPU LIVE ACT (Hardact Records – Yverdon CH)

Kippu, avec son label Hardact Records, est l’un des pionniers du breakcore et de la gabber en Suisse Romande. Il commence à produire de la musique électronique sur son amiga en 1993. Depuis il n’a de cesse de produire du son de plus en plus violents et expérimentaux. Après avoir bien exercé de ses talents la scène gabber, il nous gratifie d’un album breakcore noise « Drama of War ». Son live, qui oscille entre hardcore drum’n’bass, breakcore et expérimentations industrielles écorchées, nous mène dans une spirale infernale apocalyptique. Lire la suite